Le crowdfunding, nouveau système de financement ?

Le financement reste la sempiternelle question pour ceux qui veulent réaliser un web-documentaire. Et difficile de rentrer dans les rouages des subventions, bien loin du modèle journalistique classique. Car il est aujourd’hui avéré que le web-documentaire repose essentiellement sur un modèle proche de celui du documentaire. Ce sont d’ailleurs aujourd’hui des sociétés de production qui produisent une grande partie des webdocs.

Quoiqu’il en soit, l’apparition du webdocu a eu le mérite de poser la question du financement de l’information sur Internet. Question qui s’était déjà posée avec les sites d’information en ligne qui reposent en partie eux-aussi sur des schémas assez classiques : celui de la presse écrite, reposant en majorité sur la publicité.

Mais comme Internet a favorisé l’émergence de nouveau modèle d’information, il a permis l’apparition d’un nouveau système, plus que modèle, de financement : le crowdfounding. Le principe ? Le financement des reportages par les internautes. Des journalistes, des magazines, des institutions proposent sur une plate-forme des sujets qu’ils aimeraient produire. Ils en présentent un synopsis, combien il faut pour le produire. Les internautes décident ensuite de donner ou pas.

Ce dernier est déjà assez répandu aux Etats-Unis où il est d’ailleurs né avec Spot.us en Californie. D’autres plates-formes existent comme Emphas.is, KissKissBankBank ou encore Ulule.

Si en France, le modèle met un peu plus de temps à se développer, il commence à prendre ses marques. Ainsi Glifpix a été lancé en octobre dernier. J’aime l’info ne devrait pas tarder non plus à voir le jour.

A titre d’exemple, « Paroles de conflits » a en partie été financé par le crowdfunding.

« Pour assurer une partie des coûts du voyage, il nous est venu l’idée du financement par les internautes. De plus en plus répandu, le crowfunding (sic.) commence à réunir depuis deux ans en France (plus aux USA) beaucoup de participants et certains projets commencent à se voir financés en partie par la toile. Nous avons donc mis notre projet sur KissKissBankBank, un site de crowfunding (sic.), pour lever une somme de 18.000 euros, l’objectif a été atteint il y a bientôt 2 mois. » Lire plus

Mais il reste encore aujourd’hui difficile de se financer par ce moyen. Les Internautes n’étant pas encore réellement habitués à payer pour avoir une information.

 

Pour en savoir plus sur Glifpix et J’aime l’info :

Le crowdfunding de l’info arrive en France envoyé par ifp2011. – L’actualité du moment en vidéo.

 

Quand les ONG investissent les webdocumentaires

La Vie sac, portraits de ceux qui n'ont presque plus rien

Après les entreprises, c’est au tour des ONG d’investir le webdocumentaire. Médecins du Monde présente ainsi, à l’occasion de ses 30 ans, le webdoc « La vie à sac ».

Le webdoc propose de découvrir quatre portraits de personnes démunies qui bénéficient de l’action de Médecins du Monde :

- Diktatora , Rom de Roumanie et mère de 7 enfants, vit sur un campement aux alentours de Nantes.
- Patrick, SDF, a planté sa tente à quelques kilomètres du centre de Toulouse.
- Kamron, 19 ans, afghan, a traversé en un an une dizaine de pays avant d’échouer dans la jungle de Calais.
- Maro, 8 ans, est atteinte de leucémie. Avec sa maman, Sadio, elles ont vécu des années durant dans un appartement insalubre et dangereux de la région parisienne.

L’objectif est ainsi de sensibilser la population à l’action de Médecins du Monde.

Screencast du webdocumentaire « La vie à sac » par lavieasac

Les POM au coeur d’un colloque

Ce samedi 5 mars se tient à Paris le colloque « POM+F » sur les « Enjeux des nouvelles écritures et des nouveaux usages de l’image et du son »  http://bit.ly/h6vG1n.

L’occasion de découvrir et de débattre sur les POM – comprenez petites oeuvres multimedias. Ces dernières sont souvent méconnues et pourtant très répandues. Eh oui, derrière ce terme bien étrange de POM se cache par exemple les diaporamas sonores… Mais pas seulement…

Pour suivre la conf’ :

Le webdoc séduit la presse locale

Les travailleurs de la Loire

Capture d'écran pour Les travailleurs de La Loire

 

La presse régionale continue sa lancée dans le webdocumentaire et s’accapare peu à peu ce genre. S’il n’est pas nouveau, la PQR a cependant mis quelques temps à intégrer ce nouveau format de l’information. Mais les initiatives se multiplient et on peut à ce titre citer Les travailleurs de la Loire de la République du centre (sorti le 4 mars 2011). Et surprise, qu’ont-ils utilisé pour sa conception ? Wix ! Comme quoi, pas besoin d’être un expert en programmation pour confectionner un joli webdoc à moindre coût…

Outre Les Mushers de l’Oydées blanche (paru le 19 février dernier) de la Voix de l’Ain, on peut aussi prendre pour exemple Le Mensuel de Rennes avec Un match sur le banc de l’avenir de Rennes. Des exemples qui tendent à montrer que ce nouveau format n’est pas une exclusivité de la presse nationale, loin de là.

À quand une utilisation plus globale de ce genre ?

Kosovo, une jeunesse entre traditions et modernité

Dans une rue de Pristina.

Situé à quelques centaines de kilomètres de la France, le Kosovo est avant tout connu pour les conflits inter-ethniques qui s’y sont déroulés en 1999 puis en 2004, ainsi que pour sa déclaration d’indépendance en 2008. Un territoire à peine plus grand que la Gironde, et si méconnu que peu d’européens sauraient le placer. Pourtant, ce petit pays au coeur des Balkans est en passe de devenir un enjeu économique et politique majeur dans les dix années à venir. Etat en transition, de la reconstruction à la modernisation, le Kosovo met les bouchées doubles pour se mettre aux normes européennes. L’espoir de sa population ? Tout comme ses voisins, avoir la possibilité de voyager, et surtout intégrer l’Union européenne, pour elle synonyme de modernité et de liberté.

Mais qui sont les « Kosovars », population aux multiples communautés, aux nombreuses religions, au récent et trouble passé ? Plus spécifiquement, qui sont ses jeunes, tous pratiquement bilingues et représentant la majorité de la population ? Entre tradition et modernité, bercé par des espoirs d’intégration internationale, tel est le quotidien de ces jeunes européens…

Alban, Ilir, Teuta, Shqiponja, Lenart, Driton, Kafu, Яasmin, Ivana, Sanja, Nikolas, İlker et Funda… Découvrez treize de ces jeunes Kosovars. Ils sont Albanais, Serbes, Turcs, Roms ou encore Goran et sont âgés entre 16 et 30 ans. Venant de différentes villes et de divers horizons, ils ont pourtant un rêve commun : celui d’un avenir meilleur.

Un voyage de deux mois

Pour réaliser ce web-documentaire, dont la sortie est prévue à la fin du mois, nous sommes parties durant près de deux mois avec Marine Jozefczyk, à la découverte de ce pays. Un voyage réalisé peu avant la tenue des nouvelles élections le 12 décembre 2010. Un renouveau politique qui n’apporte, d’ailleurs, pas vraiment d’espoir à la population locale, et ce, peu importe l’origine ethnique.

Ce voyage, que nous avons raconté dans un carnet de voyage en ligne, nous aura ainsi permis de rencontrer ces jeunes, qu’ils partagent avec nous leur vision du pays, de leur vie quotidienne, de leurs espoirs ou au contraire de leurs peines. Des témoignages simples, parfois bouleversants.

Difficile en deux mois de se faire une idée du pays, de rester complètement objectif sur ce que nous y avons découvert. D’où le choix d’axer sur la vision des habitants. Des regards non-exhaustifs bien entendu, mais qui révèlent en partie le visage de ce pays. Pour ou contre l’indépendance, la question n’est pas là, mais plutôt de donner la parole à une jeune génération.

Le carnet de voyage du web-documentaire : www.wix.com/jeunessedukosovo/jeunesse-au-kosovo

Le journalisme sur Internet : quand les autres en parlent

Sur le web, de nombreux sites, blogs travaillent et traitent du journalisme en ligne, et du journalisme tout court. Blog, carnets, sites… Chacun à leur manière, ils sauront éclairer ceux qui ont envie d’en savoir plus.


LES SITES :

WEBDOCU.fr : « De nombreux journalistes, photo-reporters, reporters, producteurs deviennent aujourd’hui des « pionniers » du web-documentaire, en créant leurs propres reportages, innovants du fond à la forme. Offrant une entière liberté, le web permet la créativité, et donc, la création de véritables perles journalistiques. (…) C’est pour que ces initiatives ne restent pas inconnues que nous avons créé WEBDOCU.fr (anciennement LINTERVIEW.fr), aujourd’hui site de référence du webdocumentaire. Vous y trouverez l’ensemble des webdocus référencés, l’actu du monde du webdoc, mais aussi la possibilité de rentrer en contact avec les acteurs de ce monde, virtuellement, ou lors d’évènements que nous organisons. » Webdocu.fr

La Vigie du web :  » La Vigie du Web est un site spécialisé dans les produits multimédia. Il est le résultat de plusieurs années d’observation des productions proposées sur Internet : portfolios, infographies, vidéos, interfaces innovantes, design originaux, ergonomies atypiques, le tout journalistiques ou non. » La Vigie du web, Bernard Monasterolo (directeur artistique au Monde.fr) et Oriane Raffin ( journaliste multimédia à 20minutes.fr).

La Fabrique de l’info, les médias sous toutes les coutures : « Afin de faire du journalisme sur le journalisme, l’objectif est de lancer une réflexion sur le métier et ses évolutions. S’interroger sur la démarche informative. Prendre de la distance critique sur les pratiques journalistiques. Saisir les contraintes et les risques de dérives… Innover dans la rubrique médias. Et avant tout tenter d’analyser les enjeux et les modes de traitement de l’information, des techniques d’enquêtes et des choix rédactionnels et visuels. » Le site de l’Ijba (Institut de journalisme de Bordeaux). La Fabrique de l’info

Journalisme.info, le web-observatoire du journalisme sur Internet : site réalisé par l’école de journalisme de Grenoble. Journalisme.info

Piw!’s, Web-contenus multimédia d’information : « L’information n’est plus liée à un support, elle s’introduit désormais dans tous les espaces disponibles. Il faut la guider, lui ouvrir des voies à sa mesure, avec les outils d’aujourd’hui, afin de la rendre assimilable en tout point. C’est notre ambition. » Le site de Piw !, une société de production de contenus destinés aux médias connectés et aux réseaux classiques. Piw’s

AUTRES… CARNETS, BLOGS…:

Webdocu.com : « Les webdocumentaires et toutes les nouvelles formes de récits journalistiques. Un mémoire pour ma dernière année d’école de journalisme (celsa). » Emiland Guillerme

Le blog d’Antonin Sabot : « Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour « raconter le monde » et donner à voir ce que l’on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ? » Antonin Sabot-Lechenet

Espritblog, la boîte à idées du journaliste multimédia : de « Fabrice Gontier, journaliste multimédia, intervenant régulier au Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris, sur le phénomène des blogs, l’écriture web, le diaporama multimédia. » Espritblog

Davduf|net, petite maison de David Dufresne, journaliste indé & documentariste : « Journaliste indépendant. Après une dizaine d’années à Libé, quatre à iTélé, une à Mediapart, j’ai fait le choix de l’indépendance. Du travail au long cours. Du documentaire et des livres-enquêtes. Un peu seul, un peu à l’ancienne. Et foncièrement Net, où je sévis depuis 1995. A l’heure du Réseau des réseaux triomphant, et des basculements/bousculades qui s’en suivent, l’éclatement me semble une des voies possibles pour un nouveau journalisme. » De David Dufresne, Davduf|net